L’expansion des cultures issues du foyer néolithique proche-oriental (ouf!)

Je n’ai aucun diplôme ni suivi aucune étude, depuis le baccalauréat, qui me qualifie d’une quelquonque façon pour parler d’histoire, de civilisation anciennes ou de religion mais je le ferais quand même. Dans la mesure du possible j’indiquerais mes sources. Et pour le reste, mes opinions ne regardent que moi et les pauvres âmes échouées sur ce blog qui s’atreindront à les lire.

Ce titre imbitable et fat marqua le point de départ dans mes carnets d’une recherche destinée justement à circonscrire la matière à laquelle je voulais m’intéresser. J’y ajoutais les termini ad quo et ad quem -ça fait chic, non?- suivant : de 9500 AV. JC à 1492. Dans mon esprit, il s’agissait de partir à peu près du néolithique pour s’arrêter à la découverte des Amériques par Christophe Collomb, début d’une autre triste histoire. Une rose des vents vint compléter cet ensemble :

  • Au Nord : L’Islande et l’Océan Arctique ;
  • A l’Ouest : L’Océan Atlantique ;
  • Au Sud : Le Sahara, la Vallée du Nil et la Mer Rouge ;
  • A l’Est : L’Oural, la Mer d’Aral, le Syr Daria et l’Amou Daria, L’Indus et la Mer d’Arabie.

On constatera que comme d’autres, j’ai eu quelques difficultés à délimiter à l’Est l’étendue géographique de mes explorations. Sans m’enorgeuillir davantage, je me suis arrêté à peu près au même endroit qu’Alexandre (au passage on remarquera que dans le sens inverse les Turcs semblent avoir eu beaucoup moins de diffultés à passer…?). En tout cas il ne s’agit absolument pas de marquer les frontières illusoires d’un Occident supposé mais bien de s’intéresser à un chronotope, une zone d’échange culturelle relativement intense.

Et le néolithque dans l’affaire? En fait, je n’y connaissais alors pas grand chose, mais mes premières lectures me laissaient supposer qu’il s’était passé à cette époque quelque chose de nouveau… La séparation des hominés d’avec les grands singes s’est produite il y a quelques millions d’années. Sans que je sâche vraiment comment on le prouve, d’aucun dise que le langage articulé serait apparu depuis seulement une paire de centaine de milliers d’années et l »homme commançait ses premiers grands voyages (Figure 1).

Et puis un jour l’homme s’est mis à écrire au IVème millénaire avant Jésus Christ. Et peu de temps avant (à l’échelle du millier d’année s’entend), des hommes, et sans doutes aussi des femmes, sont devenues agriculteurs et se sont regroupés dans ce qui seraient les premiers villages : « L’histoire de l’homme devint alors l’histoire de la domination du milieu, quand ce ne fut pas en même temps celle de la domination des autres hommes »1 .
… La suite au prochain épisode…

1. Article « néolitique » in D. Vialou sous la dir., La Préhistoire Histoire et Dictionnaire, Paris, Robert Laffont, 2004

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s